Yonne - Christian Girault
Yonne

Moyen-Age. Nous sommes au 12e siècle. Le tournis des cages à écureuil a fait reculer les époques. Le cliquetis des tailleurs de pierre rythme l'ambiance. Dans la grande salle, les peintures murales sont naturalistes et poétiques, je m'y sens bien. C'est une expérience rare qui se déroule en la carrière de Guédelon : le chantier du château fort est telle l'activité d'une ruche.
La lumière de Vézelay nous parvient du fond des époques romanes ; limpide depuis le sommet de la colline, elle initie la voie Lemovicensis vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Si les deux Renault 4 s'embrassent sur la bouche, vous entrez dans un décor de cinéma : l'architecture a remonté le temps, offerte de longue date aux caméras de séries télé, à celles du septième art. Vous êtes à Noyers-sur-Serein.
Il fallait faire les premiers pas en numérique, un jour de l'an 2007. Beaucoup d'avantage, notamment la qualité des photos en intérieur, et la liberté de jouer avec la sensibilité ISO. Mais, c'était aussi l'occasion de pointer du doigt les déconvenues de la technologie : la tendance nette à surexposer en cas de lumières intenses et contrastées. Bref, il faudra jouer au fil du temps, découvrir, et doubler voire tripler certaines photos. Galop d'essai dans l'Yonne, à Saint-Fargeau.

(Ces photos sont datées de 2007, 2015 et 2018)

Middle Ages. We are in the 12th century. The dizziness of climbing frames has set back the ages. The clinking of stonemasons punctuates the atmosphere. In the great hall, murals are naturalistic and poetic, I feel good here. It is a rare experience that takes place in the career of Guédelon: the building site of the castle is such the activity of a hive.
The light of Vézelay reaches us from the depths of Norman times; clear from the top of the hill, it initiates Lemovicensis road to Santiago de Compostela. If the two Renault 4 kiss on the mouth, you enter a film scenery: the architecture has gone back in time, given for years to cameras of TV series of, to those of cinema. You are in Noyers-sur-Serein.
I should make the first steps in digital photography one day in 2007. Many advantages, including the quality of indoor photos, and the freedom to play with the ISO. But it was also the occasion to point the disappointment of technology : the tendency to overexpose in case of intense and contrasting lights. In short, I needed to play, to discover, to double and even triple some pictures. First test in Yonne, in Saint-Fargeau.

(These pictures were taken in 2007, 2015 and 2018)